Pourquoi etre pour les jeux video?

Pourquoi être pour les jeux vidéo?

En effet, jouer aux jeux vidéo favorise le relâchement des endorphines dans le cerveau. Cette hormone est associée au bonheur et à l’endormissement de la sensation d’inconfort. La focalisation du cerveau sur la douleur est atténuée par la concentration sur les autres sens qui sont sollicités par les jeux.

Quel est l’impact des jeux vidéo sur les jeunes?

Au-delà du nombre d’heures passées devant l’écran, certains comportements constituent des signaux d’alerte pouvant indiquer une dépendance : niveau d’anxiété élevé, agitation à l’école, présence de cauchemars fréquents et irritabilité. Il est donc important de rester attentif à ce que vit l’enfant.

Est-ce que le jeu vidéo augmenté la capacité de réflexion des joueurs?

Au terme de l’expérience, les scans IRM des joueurs ont prouvé que le volume de leur cerveau a augmenté. Le jeu vidéo a considérablement stimulé le cerveau dans l’hippocampe droit où les cellules grises ont augmenté. Les chercheurs en ont déduit alors que les jeux vidéo pourraient booster la capacité de réflexion des joueurs.

LIRE AUSSI :   Pourquoi autant de feu?

Est-ce que l’organisme est exposé aux jeux vidéo?

Lorsque l’organisme est souvent exposé aux jeux vidéo, les processus cognitifs s’en trouvent affectés. Pour s’en convaincre, des chercheurs allemands, dirigés par Simone Kühn ont réalisé une étude. Au cours de celle-ci, ils ont demandé à un groupe de 23 personnes d’une moyenne d’âge de 25 ans de jouer à Super Mario 64 pendant 2 mois.

Combien de temps a-t-il pour le jeu vidéo?

Le temps de jeu est de 30 minutes par jour. Le groupe des joueurs a été supervisé par un autre groupe non joueur. Au terme de l’expérience, les scans IRM des joueurs ont prouvé que le volume de leur cerveau a augmenté. Le jeu vidéo a considérablement stimulé le cerveau dans l’hippocampe droit où les cellules grises ont augmenté.

Quels sont les dangers des jeux vidéo?

Les dangers des jeux vidéo doivent donc être connus de tous afin de ne pas en subir les conséquences. Depuis le 18 juin 2018, l’OMS a intégré l’addiction aux jeux vidéo dans la CIM (Classification Internationale des Maladies). Selon les experts de l’OMS, ceux qui jouent excessivement aux jeux vidéo en deviennent parfois accrocs.

Related Posts